Rechercher dans ce blog

vendredi 7 juillet 2017

« La fête des étoiles » ou l'art de faire un vœu

Résultat de recherche d'images pour "tanabata"


Selon la légende, Tentei dieu du ciel à une fille répondant au nom d’Orihime (étoile de Véga). Installé sur les bords de la voie lactée, la déesse Orihime confectionne de magnifiques vêtements pour son père. Elle est si absorbée par sa tache qu’elle n'a pas le temps de faire de belles rencontres. 
Sensible à sa situation, son père arrange un rendez-vous avec Hikoboshi (étoile d’Altaïr). Ils s’éprennent l’un de l’autre dès leur première rencontre et se marient peu de temps après. 
N’ayant d’yeux que pour leur amour, ils en oublient bien vite leurs obligations célestes. Tentei, fâché de cette situation, leur donne interdiction de se voir et décide de les séparer définitivement par un obstacle infranchissable, la voie lactée. 
Orihime supplie son père et  promet de se remettre à sa tache. Tentei fini par céder aux suppliques de sa fille et accorde à Orihime et Hikoboshi se voir une fois l’an au 7ème jour du 7ème mois.

 tanabata3

La légende continue en relatant que lors de leur première encontre, Orihime et Hikoboshi, situés chacun d’un côte de la voie lactée, ne pouvaient se rejoindre. Les pleurs d’Orihime furent alors si intenses qu’une nuée de pies promirent d’aider le couple céleste. Chaque année les pies reviennent et construisent à l’aide de leurs ailes un pont enjambant la voie lactée.

Il existe une multitude de versions différentes de cette légende. Dans certaines histoires Hikoboshi (divinité céleste) est remplacé par un fermier et aurait eu des enfants avec Orihime.

Résultat de recherche d'images pour "tanabata"

La fête des étoiles, Tanabata, provient du festival chinois Qixi. Lorsque Tanabata a été transmis au Japon, il consistait en une cérémonie de cour durant laquelle les nobles s’adonnaient à la poésie en admirant les étoiles. Mais au cours de l’époque d’Edo (1603-1867), la coutume s’est élargie à tout le peuple, et une tradition véritablement japonaise est née, consistant à écrire un vœu sur une carte et à l’accrocher à un long bambou.

Résultat de recherche d'images pour "tanabata festival"

À l’approche du 7 juillet, les villes sont décorées de bambous auxquels sont attachés des cartes multicolores ondulant dans le vent. Sur ces cartes, les tanzaku, figurent des vœux formulés par chacun. C’est l’un des paysages typiques de l’été japonais. La coutume veut que l'on élève des branches de bambou feuillues dans les jardins et dans les rues, et que les personnes écrivent des poèmes, quelques mots ou des souhaits sur des tanzaku ou longues bandes de papier colorés qui sont nouées aux feuilles de bambou car c’est une plante qui pousse droit vers le haut et l’on pensait que le son du vent soufflant dans son feuillage était celui des vœux transmis aux divinités.  

Résultat de recherche d'images pour "tanzaku"

Outre ces cartes tanzaku, on trouve diverses décorations comme les fukinagashi, ou banderoles cylindriques, symbole des fils du métier à tisser et du vœu de devenir bonne tisserande, les amikazari, décorations découpées dans du papier, symbole du filet de pêcheur et d’une pêche abondante, les kinchaku, sorte de bourses en tissu ressemblant à un portefeuille, symbole de prospérité financière et les orizuru, origami en forme de grue, symbole de longévité. Ce sont tous des objets relativement faciles à réaliser. 

 Résultat de recherche d'images pour "tanabata"

Le plat typique de Tanabata est le sômen. Cette tradition vient d’une coutume chinoise consistant à manger des gâteaux en forme de cordes, particulièrement appréciés pendant l’été. Au Japon, ces gâteaux ont été remplacés par les sômen, nouilles très fines dont la forme évoque la Voie lactée ou le fil du métier à tisser. Les enfants japonais raffolent des sômen auxquels il est également possible de rajouter des tranches de gombo (okura) dont la forme rappelle celle des étoiles, pour parfaire le tableau.

Résultat de recherche d'images pour "tanabata"


Bien qu'elle ait lieu dans tout le Japon, cette fête est particulièrement réputée à Sendai où les décorations sont magnifiques et où ont lieu diverses manifestations en relation avec la fête (le festival de Tanabata de Sendai a lieu en août).



Alors faites un voeu !

Source et autre source

Aucun commentaire: