Rechercher dans ce blog

mardi 27 juin 2017

L’histoire de l'ombrelle





L’usage de l’ombrelle remonte à la plus haute antiquité. Les sculptures de Ninive et d’Égypte la reproduisent toujours au-dessus de la tête des pharaons.


En plus de protéger du soleil, l'ombrelle, également appelée parasol, fut jadis un accessoire de mode. Dès la Grèce et la Rome antiques, les hommes et les femmes ont utilisé l'ombrelle pour se préserver avec élégance des rayons du soleil. 

Les Romains, les Grecs et tous les peuples de l’Orient s’en servaient, mais leur ombrelle était bien différente de la nôtre; elle se rapprochait beaucoup de la forme des dais dont on se sert encore dans les cérémonies catholiques. Comme elle était très lourde, les femmes comme les seigneurs la faisaient porter au-dessus de leur tête par un esclave.

À l'origine, cependant, sa fonction était plus complexe : elle était également un insigne de l'autorité et du rang de ceux qui détenaient le pouvoir.
De nombreuses religions d’Asie symbolisent le ciel par un parapluie, dont la toile représente la voute céleste.
 

Les Chinois ne la laissent porter qu’aux princes de sang royal.
Les Japonais de haute lignée, seuls, les samohaï, peuvent s’en servir, le peuple étant réduit à l’usage des grands chapeaux de paille à larges bords, peut-être beaucoup plus pratiques.
Image associée

Dans l’Inde, elle est d’un usage général, et le roi de Birmanie n’est pas peu fier de son titre de «Seigneur des vingt-quatre ombrelles», qu’il porte orgueilleusement au milieu de beaucoup d’autres. C’est que seul, il s’est arrogé le droit de porter l’ombrelle en soie blanche, ses sujets n’ayant la ressource que d’adopter d’autres couleurs.
 




A Rome, au Ier siècle, l’ombrelle était utilisée au théâtre pour s’abriter du soleil. Lors des courses de chars, ces ombrelles portaient les couleurs du favori… une publicité avant la lettre!


 
À la fin du dix-huitième siècle, cet accessoire connaissait une popularité grandissante et figurait souvent dans les gravures de mode qui avaient commencé à faire leur apparition en France. La vogue de l'ombrelle s'est ensuite étendue à l'ensemble du monde occidental.

 Résultat de recherche d'images pour "ombrelle antiquité"

Au dix-neuvième siècle, l'ombrelle constituait un élément important d'une tenue à la mode. Pour une dame de la haute société, il était de mise d'avoir un teint pâle sans avoir recours, si possible, au maquillage, car cela renforçait

l'idéal d'oisiveté et de dépendance par rapport à l'époux. En outre, cela lui permettait de se distinguer de la masse bronzée par le soleil qui travaillait en plein air. Bientôt, l'ombrelle devint un accessoire essentiel des élégantes, un objet flatteur qui se prêtait parfaitement aux caprices de la mode. 

Résultat de recherche d'images pour "ombrelle antiquité"

Les ombrelles épousaient tous les styles, souvent influencés par les silhouettes, les tissus, les ornements et les couleurs alors à la mode, ou par d'autres accessoires comme le sac à main. Leur charme indéniable explique pourquoi elles sont si souvent représentées dans les peintures de cette époque.

 Résultat de recherche d'images pour "ombrelle antiquité"

Les voiles étaient aussi utilisés pour se protéger du soleil, tout comme les bonnets de soleil dans un contexte plus familier et rural. La disparition de ce type de protection, et plus particulièrement de l'ombrelle, fut provoquée par la fureur du bronzage qui a commencé à la fin des années 1920.

 Image associée

Depuis lors, l'ombrelle n'a jamais retrouvé sa place parmi les accessoires de mode importants. Mais elle nous a laissé son fils : le parapluie.




Source 1 
Souce 2 
Source 3 

Aucun commentaire: