Rechercher dans ce blog

mercredi 31 mai 2017

Le langage de l’éventail

Résultat de recherche d'images pour "éventail et femme"

 

« Dans la jungle de la solitude, un beau geste d'éventail peut faire croire à un paradis. »  André Breton

 


Le vent est à l’origine des mots éventail, éventer.
Résultat de recherche d'images pour "éventail et femme"

Né dans la nuit des temps, l'éventail était par exemple nommé ripis en Grèce. Une feuille de myrte, d'acacia ou de lotus. Les Étrusques et les Romains en faisaient déjà un accessoire de mode féminine.
Il arrive en Europe vers le XIVe siècle du Japon et de Chine par les importateurs de la compagnie des Indes.
 Résultat de recherche d'images pour "le langage du dessin de l'éventail"

Dans les temps anciens les éventails étaient utilisés pour maintenir l’air frais ainsi que pour écarter la lumière du soleil et la poussière. Les gens de toutes conditions sociales aimaient les éventails pour leur usage pratique.
Résultat de recherche d'images pour "éventail et femme"

Il est apparu, dit-on, sur les rives du Nil. Avec une feuille de palmier tressée, les enfants des pharaons inventèrent l’éventail rigide, très pratique pour s’éventer et chasser les insectes. Mais surtout par l’agitation de la feuille tressée ils obtenaient une ventilation parfaite pour séparer les grains de blé de la paille.
Résultat de recherche d'images pour "éventail et femme"

Mais l’ancêtre de l’éventail pliant serait né presque par hasard au pied du Fuji-Yama. C’est une femme qui l’aurait inventé à l’aide d’une feuille de papier plissée en le maniant pour soulager les brûlures d’un moine bouddhiste.
Résultat de recherche d'images pour "éventail et femme"

Le XIVe siècle marqua l'avènement de l'usage privé de l’éventail, son utilisation devient un véritable langage de société, mystérieux, et pittoresque.
Résultat de recherche d'images pour "le langage  de l'éventail"

Cet accessoire était en vogue non seulement en Espagne mais également en Italie, en France et à la cour de Vienne. Dans la péninsule ibérique du XVII siècle, la gestuelle féminine et le code amoureux ont été élaborés autour de l’éventail espagnol, rejoignant le symbolisme de cet objet, synonyme de l’imagination et de la féminité.
Résultat de recherche d'images pour "éventail espagnol"

L’art de s'en servir a permis d'exprimer les états d'âme, du badinage aux déclarations d'amour dans un langage qui lui est propre.

 Résultat de recherche d'images pour "éventail dentelle"

Il existe donc un langage secret de l’éventail selon ses positions et ses orientations : ouvert ou fermé, dans la main droite ou dans la gauche, touchant l’oreille gauche, la joue ou la poitrine… Code qui exprimait l’amour, l’indifférence, le dédain ou la jalousie Il faut dire que  Les demoiselles du  XVIIIe siècle, ne pouvaient sortir sans être chaperonnées. Elles mirent alors au point un langage afin de pouvoir communiquer avec leur soupirant.

Le langage de l'éventail    
Résultat de recherche d'images pour "éventail femme"

Au XVIIIe siècle
Bailler derrière son éventail : va-t-en, tu m'ennuies
 Lever l'éventail vers l'épaule droite : je te hais
 Abaisser l'éventail fermé vers le sol : je te méprise
Effleurer son œil droit de son éventail fermé : quand te verrai-je ?
Faire signe vers soi de l'éventail fermé : j'ai tout le temps envie d'être avec toi
Menacer de l'éventail fermé : ne sois pas trop audacieux
 Soulever l'éventail de sa main droite: m'es-tu fidèle ?
Cacher ses yeux derrière son éventail : je t'aime
 Proposer un éventail : tu me plais beaucoup
Dissimuler son oreille gauche sous son éventail fermé : ne dévoile pas notre secret.
Porter l'éventail à son cœur : je t'appartiens pour la vie.
Refermer très lentement son éventail : j'accepte tout

Image associée

XIXe siècle
Extrait de l'éventail à tous vents (Louvre des Antiquaires, Paris 1989) 
Le tenir dans la main droite face au visage : suivez-moi jeune homme
Le tenir dans la main gauche face au visage : je désire un entretien
Le poser contre l'oreille gauche : je désire que vous me laissiez tranquille
Le glisser sur le front : vous avez changé
Le faire tournoyer de la main gauche : nous sommes surveillés
Le tenir dans la main droite : vous êtes trop entreprenant
Le faire glisser dans la main : je vous hais
Le faire tournoyer de la main droite : j'aime quelqu'un d'autre
Le faire glisser sur la joue : je vous aime
Le présenter  fermé : m'aimez-vous ?
Le faire glisser devant les yeux : je suis désolée
Toucher l'extrémité du doigt : je désire vous parler
Le poser immobile sur la joue droite : oui
Le poser immobile sur la joue gauche : non
Ouvrir et fermer : vous êtes cruel
Le laisser pendre : nous resterons amis
S'éventer lentement : je suis mariée
S'éventer rapidement : je suis fiancée
Le poser sur ses lèvres : embrassez-moi
Ouvert immobile : attendez-moi
Le porter ouvert de la main gauche : venez me parler
Le placer derrière la tête : ne m'oubliez pas
Avec l'auriculaire tendu : au revoir 


  

 

 L'arme du soldat c'est son épée mais l'arme d'une dame c'est son éventail et  parfois il peut être  beaucoup plus mortel

Résultat de recherche d'images pour "éventail femme"

Mais le langage de l'éventail va beaucoup plus loin, il est aussi dans le dessin qu'il cache.
Pour sa monture on utilise le bambou, plus tard le nacre, l'ivoire, l'ébène, le plastique, l'écaille. Le papier, la plume d'autruche, de paon, le papier de soie, la dentelle, la feuille d'or viendra ensuite finir la décoration. 

 Image associée

C’est sur ces supports que seront peints des sujets mythologiques, bibliques, tableaux connus ou encore des scènes de victoire militaire pour faire allégeance au roi. 



Comme vous le voyez l’éventail était un grand bavard !


Aucun commentaire: