Rechercher dans ce blog

samedi 15 octobre 2016

Le suricate




 

Description physique

Ce petit mammifère attachant et intrigant mesure entre 20 et 50 centimètres, pesant de 600 grammes à 1kilo. Sa queue mesure 20 à 25 centimètres. Son poil couleur sable est épais. Sa tête est ronde avec un museau pointu. Ses yeux noirs vifs semblent être interrogateurs : ils sont cernés par des poils noirs, afin de les protéger du soleil. Le suricate possède de longues pattes arrière et de longues griffes au bout des pattes avant.



Afficher l'image d'origine

Son lieu de vie

Ce cousin de la mangouste se trouve uniquement en Afrique du sud. Il vit dans le désert : pour se protéger de la chaleur intense, il creuse des terriers composés de plusieurs chambres, reliées les unes aux autres par des couloirs. Son mode de vie se résume en 3 fonctions : il chasse, creuse des terriers (pour se protéger et se reposer) et dort.



Afficher l'image d'origine

Son alimentation

Le suricate est omnivore. Il mange des plantes, des fruits, des tubercules, des bulbes, des insectes, des lézards, des scorpions, des oiseaux. Pour se nourrir, le suricate fouine dans le sable avec son museau.


Sa reproduction

Le suricate se reproduit une fois par an, au début de l’été. La durée de la gestation est de 11 semaines : chaque portée donne naissance à 1 ou 2 bébés, plus rarement jusqu’à 7 petits.





Son espérance de vie

Ce petit animal peut vivre jusqu’à l’âge de 14 ans, mais en moyenne il vit une douzaine d'années.





Cri du suricate

Le suricate possède 6 différentes vocalises. Chaque vocalise annonce un type de danger différent ainsi que l’imminence du danger. Il va donc combiner des sons pour donner des informations précises.



Afficher l'image d'origine

Signes particuliers

Le suricate vit en groupe et sait communiquer. La taille du groupe est variable, généralement de 20 à 30 individus, mais quelle que soit la taille de la communauté, il existe toujours un couple dominant.
Le groupe social ne fuit pas les autres animaux, recherchant plus particulièrement la proximité des lions et des phacochères.
Le suricate ne peut survivre seul : il est alors voué à une mort certaine.

Source

Aucun commentaire: