Rechercher dans ce blog

mercredi 12 octobre 2016

Le Cacatoès à huppe jaune

Afficher l'image d'origine

QUELQUES MESURES :
L: 45 à 50 cm
Poids: 815 à 975 gr

LONGÉVITÉ : Jusqu’à 80 ans

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Le cacatoès à huppe jaune est l’un des plus grands perroquets d’Australie.
Le mâle adulte est un grand perroquet blanc. Il présente une teinte jaune pâle sous les ailes et la queue qui est relativement courte.
Sur la tête blanche, on peut voir une longue crête jaune. Cette crête est habituellement lissée vers l’arrière, et l’oiseau la dresse quand il est en alerte ou excité. Il a une tache jaune pâle très légère sur les côtés de la tête en dessous des yeux.
Les yeux sont brun foncé, entourés d’un cercle oculaire blanc et charnu. Le bec crochu est gris-noir. Les pattes et les doigts sont gris foncé.
La femelle est semblable, avec les yeux brun-roux.
Le juvénile ressemble aux adultes, et il atteint sa maturité sexuelle à l’âge de 5 ou 6 ans. 

Afficher l'image d'origine 
Il existe cinq sous-espèces :
C.g. galerita, avec du jaune pâle sur les couvertures auriculaires et à la base des plumes des joues et de la gorge. Il vit dans l’est et le sud-est de l’Australie. Il a été introduit dans le sud-ouest de l’Australie et en Nouvelle Zélande. 

C.g. queenslandica, est plus petit, avec un bec plus large et très strié. Il vit sur la Péninsule du Cap d’York et dans le sud des Iles du détroit de Torres, au nord du Queensland.

C.g. fitzroyi, a le bec plus large et très strié, et un cercle oculaire bleu pâle. Il vit dans le nord de l’Australie.
Afficher l'image d'origine
C.g. triton, a les plumes de la crête plus larges et le cercle oculaire bleu. Il vit dans l’ouest des Iles de Papouasie, en Indonésie et en Nouvelle Guinée. 

C.g. eleonora, a un bec plus petit et est similaire à C.g. triton. Il vit dans les Iles Arou et en Indonésie.    

CRIS ET CHANTS :
Le cacatoès à huppe jaune lance un « raa-aach » rauque en vol ou quand il est posé sur une branche à découvert. Ce cri peut être très sonore. Le cri d’alarme est une série de cris aigus, abrupts et gutturaux. Il émet aussi des cris rauques aigus ou des cris perçants, ainsi qu’un sifflement dissyllabique quand il se nourrit ou qu’il lisse ses plumes. Il peut aussi imiter des sons provenant d’autres animaux, y compris des humains. 

Afficher l'image d'origine

HABITAT :
Le cacatoès à huppe jaune vit dans les arbres le long des cours d’eau, principalement dans les zones les plus sèches. On le trouve dans une large variété de forêts et de zones boisées, dans les cultures et les plantations. Il préfère les lisières des forêts ou les clairières, et leur nombre est en croissance dans les zones urbaines.
En Nouvelle Guinée, il fréquente les forêts, les savanes boisées et les mangroves côtières.
Il est résident dans son habitat. 

Cacatoès en danger

DISTRIBUTION GÉOGRAPHIQUE :
Le cacatoès à huppe jaune vit en Australie, depuis le nord du Queensland, jusqu’à Adelaïde et le sud de l’Australie. Il existe une population locale au nord de Perth, dans le sud-ouest de l’Australie, et une autre à Hong Kong. 

 Afficher l'image d'origine

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le cacatoès à huppe jaune est commun dans la majeure partie de son habitat. En dehors de la période de reproduction, ces oiseaux bruyants se rassemblent en grands groupes pour se nourrir dans les prairies, les buissons et les arbres. Ils se nourrissent de graines, fruits, cœurs de palmiers et insectes. Ils peuvent tenir leur nourriture avec les doigts d’une seule patte, tandis qu’avec l’autre ils cassent ou arrachent des morceaux.
Ils sont parfois considérés comme des parasites pour les récoltes, et les fermiers les tuent ou les empoisonnent. Tandis que le groupe se nourrit sur le sol, plusieurs oiseaux restent perchés dans les arbres voisins et surveillent les alentours pour alerter le groupe en cas de danger. Si un prédateur ou un intrus approche, ils lancent leurs cris rauques et sonores.
Ils dorment dans un dortoir commun où on peut trouver plusieurs centaines d’oiseaux. Ils y retournent chaque soir au crépuscule.
Pendant la période de reproduction, le cacatoès à huppe jaune est souvent vu en couples ou en petits groupes familiaux. A la mi-journée, ils s’abritent à l’ombre dans les arbres proches dont ils abiment les feuilles et l’écorce, suffisamment pour que la perte du feuillage détruise l’arbre.
Les oiseaux du sud de nourrissent plutôt sur le sol, alors que ceux du nord sont davantage arboricoles. Ils deviennent communs autour des habitations humaines où ils sont des parasites qui utilisent leur bec puissant pour détruire des panneaux ou autres parties des maisons.
La parade nuptiale est simple. Le mâle se pavane le long d’une branche d’arbre vers la femelle. Il dresse sa crête, balance sa tête de haut en bas et d’un côté à l’autre, en formant un « 8 ». A ce moment-là, il émet un doux bavardage et les deux partenaires pratiquent le lissage mutuel des plumes et le « bec à bec ». 

 Afficher l'image d'origine




VOL :
Le cacatoès à huppe jaune vole avec des battements rapides et peu profonds, intercalés de glissés. Il peut voler à très grande hauteur, descendant en glissant en larges cercles tournoyants pour se poser.  

 Afficher l'image d'origine

REPRODUCTION DE L’ESPÈCE :
La saison de reproduction a lieu d’août à janvier dans le sud, et de mai à septembre dans le nord.
Le cacatoès à huppe jaune nidifie dans des trous d’arbres, en particulier dans de grands Eucalyptus, et habituellement près de l’eau. Les deux sexes préparent le nid. Ils sont monogames.
La femelle dépose 1 à 3 œufs blancs. L’incubation dure environ 30 jours, partagée par les deux adultes. Les poussins sont nidicoles et sont nourris par les parents. Ils abandonnent le nid au bout de 60 à 70 jours. Ils restent avec leurs parents toute l’année. Les groupes familiaux peuvent rester unis pour longtemps.

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine

ALIMENTATION :
Le cacatoès à huppe jaune se nourrit de baies, graines, noisettes et noix et racines.
Quand il n’est pas en train de se nourrir, il mordille des petites branches et les feuilles des arbres. Il ne les mange pas mais cette activité permet de garder le bec en bon état, et d’éviter qu’il augmente trop en volume.  

 Afficher l'image d'origine

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le cacatoès à huppe jaune est un oiseau de cage très populaire, mais de nombreux oiseaux s’échappent et deviennent des parasites en zones urbaines.
Comme beaucoup d’autres perroquets, le cacatoès à huppe jaune est vulnérable à un virus largement répandu qui cause la perte des plumes et fait grossir le bec de façon grotesque.
Le cacatoès à huppe jaune est considéré comme un nuisible par les fermiers qui le tuent et l’empoisonnent. Cependant, ces oiseaux sont généralement communs dans leur habitat. 



Le perroquet qui donne à manger au chien

Aucun commentaire: