Rechercher dans ce blog

mercredi 28 septembre 2016

Madagascar, l'île rouge

 Afficher l'image d'origine

Madagascar, une île encore préservée du tourisme de masse : à découvrir et à protéger durablement. Cette terre colorée par le fer et l’aluminium qui la composent lui valent le surnom d’« île rouge ».

 Afficher l'image d'origine

D’une superficie de près de 600 000 km2, Madagascar est une des îles les plus vastes du monde. Elle se situe à l’est de l’Afrique et est séparée du continent par le canal du Mozambique, large de 400 kilomètres.

Afficher l'image d'origine

Réputé pour la beauté de ses paysages et la richesse de sa biosphère, Madagascar est également un pays touché par une grande pauvreté qui concerne les deux tiers de la population. Malgré cette pauvreté, les malgaches sont chaleureux et accueillants. 

 Afficher l'image d'origine

Sa capitale est Antananarivo, la « ville des Milles ».

 Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine

Madagascar étant une ancienne colonie française, une très grande partie de la population est francophone.

 Afficher l'image d'origine

 La nature est caractérisée par écosystèmes variés, abritant des espères particulières dont le degré d’endémicité est de 80% pour la faune, et 90% pour la flore, chaque région possédant sa spécificité paysagère à découvrir… Les parcs naturels nationaux sont les lieux tout indiqués pour se familiariser avec ces autres habitants des lieux.

 Afficher l'image d'origine

Une faune qui se démarque de celle du grand continent voisin par l’absence de grands fauves. Les invertébrés comptent plus de 100 000 espèces parmi lesquelles la fameuse Comète, le plus grand papillon du monde ; reptiles et batraciens ne sont pas en reste : caméléons et lézards emblématiques ou grenouilles aux couleurs inattendues ; flamants roses, aigles serpentaires occupent dignement leurs espaces quand dauphins et baleines à bosse enchantent les mers.

 Afficher l'image d'origine

La faune marine est exceptionnelle, il suffit souvent d’un simple masque pour la distinguer dans son élément naturel.

 Afficher l'image d'origine

Bon nombre de ces animaux sont menacés, comme la tortue radiée, et bénéficient, ainsi, d’une protection très stricte.

Afficher l'image d'origine

Enfin, les lémuriens, dont les groupes abritent les derniers survivants de leurs espèces. Parmi eux, l’Indri Indri, qui domine par sa taille tous ses frères ou le tout petit Microcebus Rufus. On continue d’en découvrir comme l’étrange Aye Aye sauvé de la disparition en 1966.

 Afficher l'image d'origine

Paradis des ornithologues, Madagascar propose  285 espèces d'oiseaux dont 110 sont endémiques. 

 Afficher l'image d'origine

Une Flore incroyable, parfois encore abritée par des forêts, parmi laquelle on compte plus de mille variétés d’orchidées, 38 groupes d’aloès. Lianes, fougères, figuiers étrangleurs accentuent le caractère tropical de certains sous-bois, et le « ravinala » célèbre « arbre du voyageur » ponctue beaucoup de paysages. A noter qu’il existe, enfin, une multitude de plantes médicinales dont l’inventaire reste, souvent, à constituer.
Afficher l'image d'origine


 Échappées belles : Madagascar, l'île rouge
Sacha pose ses valises à Madagascar. Nous nous rendrons sur l'île de Sakatia, puis dans le village de Bemanevika. Nous verrons la fabrication de charrette, des plantations de vanille, et des producteurs de cacao. Sasha fera une expédition dans le Parc National de l’Ankarana. Elle finira ce voyage par une grillade de poisson avec des pêcheurs avec vue sur le lagon turquoise de Madagascar.

Aucun commentaire: