Rechercher dans ce blog

dimanche 24 janvier 2016

"Je suis le machisme ordinaire" : un court-métrage brillant ! Quand le sexisme s'invite dans nos écoles primaires...

 Afficher l'image d'origine

Le machisme ordinaire n’est pas le moindre des fléaux. Pourtant, ce n’est pas le plus facile à dénoncer et à combattre. Pourquoi ? Parce qu’il est ordinaire, justement. Il est accepté, toléré et même, intériorisé dès le plus jeune âge au point qu’on ne le remarque plus. Heureusement, ici et là, des artistes savent en parler avec talent et efficacité. 

C’est le cas de Fabrice Roulliat. En un seul court-métrage de 2 minutes et 20 secondes, ce réalisateur français nous rappelle combien certains gestes en apparence anodins peuvent être blessants… et combien il est urgent de ne plus tolérer l’intolérable. Brillant !

L'histoire : Julie est convoquée dans le bureau de la proviseure car sa fille a frappé un camarade de classe. Un comportement inadmissible ! Pourtant, Julie ne l'entend pas de cette oreille et saura poser des mots sur l'inacceptable.

Voir ici

Aucun commentaire: