Rechercher dans ce blog

mercredi 23 décembre 2015

Japon : des centrales solaires flottantes... et made in France !

Pratique, écolo et simple à monter, l'invention a conquis les Japonais.


Habituellement, c’est la France qui importe du Japon les dernières innovations technologiques. Mais, cette fois-ci, c’est l’inverse ! Pour subvenir à ses besoins énergétiques, le Pays du soleil levant a en effet sollicité le savoir et l’ingéniosité de Ciel et Terre, une petite PME du Nord de la France capable d’installer des centrales solaires… flottantes ! Une solution originale, pratique, écolo et promise à un très bel avenir. Retour sur un succès dont la France peut être fière… et dont elle ferait bien de s’inspirer !


Après la catastrophe de Fukushima, le Japon a tourné le dos au nucléaire. Seulement voilà, il fallait bien trouver d’autres sources d’énergie, propres, de préférence. Naturellement, ce pays a donc pensé au solaire. Seul hic : une ferme solaire, ça prend énormément de place or, le Japon ne dispose pas d’assez de terres disponibles.
Crédit photo : Ciel et Terre
Crédit photo : Ciel et Terre
Pas assez de terres, mais assez d’eau ! Le pays compte 20 000 immenses réservoirs  destinés à la riziculture. Et c’est précisément sur l’une de ces surfaces que Ciel et Terre, à la demande des Japonais, a installé la plus grande centrale solaire flottante du monde !
France 2 a récemment consacré un beau reportage à ce sujet. Un reportage qui permet de tout comprendre en deux minutes. Le voici !



Pas mal n’est-ce pas ? Non seulement cette centrale produit une énergie propre mais, en plus, elle offre une nouvelle utilité à des surfaces inexploitées. Et, cerise sur le gâteau, si un jour on n’en veut plus, il n’y à qu’à la démonter comme un vulgaire jeu de construction ! Résultat : Ciel et Terre a déjà construit 11 autres centrales similaires au Japon !

Pour en savoir davantage, cet autre reportage, plus complet, cette fois réalisé par Arte :


 On regrettera juste une (petite) chose : que la France n’ait pas été la première à mettre en œuvre un système imaginé sur son propre territoire. Certes, comme le rappelle France 2, « nul n’est prophète en son pays », mais bon…

Aucun commentaire: