Rechercher dans ce blog

dimanche 23 août 2015

12 animaux aux superpouvoirs hallucinants





12 animaux aux superpouvoirs hallucinants

Les tardigrades ou oursons d’eau - Spécialité : l’immortalité

Les tardigrades ou oursons d’eau - Spécialité : l’immortalité

Photo 1/12
Ces invertébrés minuscules (de 0,1 à 1,5 mm) font partie des espèces les plus résistantes de la planète. Les tardigrades vivent en effet quelques mois seulement. En théorie. Car ils sont capables d’entrer en cryptobiose : un arrêt complet de leur métabolisme qui les conserve intacts et les rend… immortels. Ainsi, certains oursons d’eau sont revenus à la vie après avoir été congelés 2 000 ans dans une calotte glaciaire !
Cet embranchement d’invertébrés vit un peu partout sur la planète – en Himalaya, par exemple, à plus de 6 000 mètres d’altitude – mais préfère la mousse, comme en forêt ou dans la toundra.

Voir l'épingle sur Pinterest/ Via bbc.co.uk
La hyène tachetée, crocuta crocuta - Spécialité : un estomac d'acier

La hyène tachetée, crocuta crocuta - Spécialité : un estomac d'acier

Photo 2/12
La hyène tachetée est un redoutable chasseur. Mais c'est aussi un charognard qui n'hésite pas à se nourrir de carcasses d'animaux parfois dans des états de décomposition avancée. Et contrairement à d'autres carnivores de la savane africaine, crocuta crocuta ne semble jamais succomber à une infection, comme la rage ou l'anthrax. Comme pour le vautour, l'estomac de la hyène tachetée produit en effet des sucs gastriques puissants, capables de détruire virus et bactéries.

Voir l'épingle sur Pinterest/ Via 500px.com
La grenouille poilue, Trichobatrachus robustus - Spécialité : des griffes rétractiles

La grenouille poilue, Trichobatrachus robustus - Spécialité : des griffes rétractiles Pinterest

Photo 3/12
Cette espèce très spéciale se rencontre de l’est du Nigeria à l’ouest de la République démocratique du Congo. Lorsqu’elle se sent en danger, des os percent la peau de ses pattes, comme les griffes de Wolverine !
Ce sont en fait des excroissances osseuses qui ont poussé dans son corps. Menacée, la grenouille tend ses muscles, brise ces excroissances et les expulse à l’extrémité de ses palmes pour s’en servir comme arme de défense. Ces « griffes » se rétractent lorsque les muscles se détendent. La peau cicatrise ensuite très vite, une capacité commune à de très nombreux amphibiens.

Voir l'épingle sur Pinterest/ Via newscientist.com
Les squilles multicolores - Spécialité : un poing meurtrier et une super vision

Les squilles multicolores - Spécialité : un poing meurtrier et une super visionPinterest

Photo 4/12
Les squilles regroupent plus de 400 espèces connues à ce jour. Certains de ces crustacés sont massifs, lestés de calcaire pour briser coquilles et carapaces, ou armés d’éperons pour empaler leurs proies. D’autres, encore, projettent leurs pattes sur leurs victimes en deux millièmes de seconde. La vitesse est telle qu’elle crée une bulle de vapeur explosive !
Et toutes les squilles possèdent une super vision, l’une des plus sophistiquées du règne animal : leurs yeux pivotent indépendamment l’un de l’autre sur 360° ; chaque œil est divisé en trois sections, composées chacune d’une pupille indépendante, qui leur offre une vision tridimensionnelle en relief ; chaque œil possède aussi une douzaine de photopigments (contre trois pour l’œil humain) et des capteurs de lumière ultraviolette.

Voir l'épingle sur Pinterest/ Via guardian.co.uk

Le mille-pattes « dragon rose », Desmoxytes purpurosea - Spécialité : l’empoisonnement au cyanure

Le mille-pattes « dragon rose », Desmoxytes purpurosea - Spécialité : l’empoisonnement au cyanure

Photo 5/12
Ce mille-pattes épineux de Thaïlande possède des glandes qui produisent du cyanure d’hydrogène : un poison extrêmement toxique, mortel quand il est très concentré, caractérisé par une odeur d’amande. Il s’en sert pour se défendre contre ses prédateurs.

Voir l'épingle sur Pinterest/ Via nationalgeographic.com

Le lézard  à cornes, Phrynosoma - Spécialité : des projections de sang

Le lézard à cornes, Phrynosoma - Spécialité : des projections de sang

Photo 6/12
Les 18 espèces de ce genre se trouvent en Amérique du Nord. Parmi elles, quatre sont capables de projeter du sang par leurs yeux, jusqu’à 1,5 mètre. Comment ? Le lézard à cornes commence par limiter l’évacuation du sang de sa tête. Ensuite, il augmente sa pression artérielle jusqu’à rompre de minuscules vaisseaux sanguins situés autour des paupières. Les prédateurs canins et félins, d’abord désorientés, sont alors dégoûtés par l’odeur du sang et ils renoncent à attaquer le lézard.

Voir l'épingle sur Pinterest/ Via twitter.com

La méduse Turritopsis dohrnii - Spécialité : l’immortalité, ou le rajeunissement perpétuel

La méduse Turritopsis dohrnii - Spécialité : l’immortalité, ou le rajeunissement perpétuel

Photo 7/12
Cette petite méduse d’environ 1 cm de diamètre peuple la Méditerranée comme les mers japonaises. C’est, à ce jour, le seul animal « immortel » connu qui sache rajeunir en inversant complètement son processus de vieillissement : après avoir atteint la maturité sexuelle, il peut retourner à l’état de polype, de jeune méduse sexuellement immature. 100 % des spécimens peuvent ainsi tromper la mort.

Voir l'épingle sur Pinterest/ Via lightsup.ru

L’axolotl, ou salamandre du Mexique - Spécialité : la régénération des membres

L’axolotl, ou salamandre du Mexique - Spécialité : la régénération des membres

Photo 8/12
Outre sa capacité à passer sa vie à l’état larvaire, sans jamais se métamorphoser en adulte (ce qui lui permet de vivre plus longtemps), l’axolotl peut reformer ses organes endommagés ou détruits. Un œil manquant, par exemple, une partie de son cerveau, une patte, etc. Le processus lui prend quand même quelques mois. Au stade larvaire, les axolotls peuvent même se créer un membre supplémentaire ! Cette prouesse est nettement plus difficile à accomplir lorsque l’animal se métamorphose au stade adulte.

Voir l'épingle sur Pinterest/ Via i09.com

L’anguille électrique - Spécialité : l’électrocution à haut voltage

L’anguille électrique - Spécialité : l’électrocution à haut voltage

Photo 9/12
Le poisson Electrophorus electricus vit en eau douce au nord de l’Amérique du Sud. A l’arrière de son corps long de 2,5 mètres, il possède des organes électriques qui atteignent jusqu’à 80 % de sa masse et envoient des décharges de 100 à 700 volts. Ces dernières peuvent tuer un humain et tout autre prédateur ou proie. La peau de l’anguille forme une couche protectrice qui la protège de ses propres décharges. Electrophorus electricus émet aussi des décharges plus faibles en continu pour s’orienter dans l’eau boueuse et pour trouver des partenaires sexuels.

Voir l'épingle sur Pinterest/ Via images.nationalgeographic.com
La crevette pistolet - Spécialité : une pince de destruction massive

La crevette pistolet - Spécialité : une pince de destruction massive

Photo 10/12
La grosse pince de Alpheus cedrici claque si brutalement et si rapidement qu’elle produit simultanément : un flash lumineux, une onde de choc et un bref jet d’eau pouvant atteindre 4 000 °C. Résultat, ses proies sont éblouies, abasourdies et ébouillantées. Aucune chance de s’en sortir.

Voir l'épingle sur Pinterest/ via endlessoceans.wikia.com
Les seiches - Spécialité : le camouflage intelligent

Les seiches - Spécialité : le camouflage intelligent

Photo 11/12
Elles peuvent changer de couleur grâce aux cellules pigmentaires élastiques réfléchissantes (chromatophores) présentes sur leur peau et commandées par le cerveau. La peau s’adapte alors à son environnement en deux-tiers de seconde. Ainsi, lorsque les seiches se sentent en danger, elles peuvent contracter ou dilater leurs chromatophores pour passer incognito en se métamorphosant en rocher, en plante, etc.

Voir l'épingle sur Pinterest/ Via news.nationalgeographic.com
Le bouquetin des Alpes - Spécialité : un grimpeur tout-terrain

Le bouquetin des Alpes - Spécialité : un grimpeur tout-terrain

Photo 12/12
Très agile, le bouquetin est un animal des hautes montagnes qui évolue de 500 à 3 000 mètres d’altitude. L’été, cet animal monte aux cols les plus élevés, sur les sommets et les crêtes, en grimpant des parois abruptes grâce à ses sabots.

Aucun commentaire: