Rechercher dans ce blog

mercredi 15 juillet 2015

Souvenir d'enfance





Serge Singer


Y avait un homme qui s'appelait Davy
Il était né dans le Tennessee
Si courageux que quand il était p'tit
Il tua un ours du premier coup d'fusil

Davy, Davy Crockett, l'homme qui n'a jamais peur

A quatorze ans il s'était perdu
Dans un désert vaste et inconnu
Pendant dix jours il marcha vers le Sud
Sans rien manger qu'un petit peu d'herbe crue

Davy, Davy Crockett, l'homme qui n'a jamais faim

Pendant la guerre contre les indiens
Il combattit tout seul contre vingt
Ayant une flèche plantée dans une main
Il l'arracha avec son autre main

Davy, Davy Crockett, l'homme qui n'a jamais mal

Dans la forêt au cœur de l'hiver
Quand il chassait les loups et les cerfs
Le torse nu et les bras découverts

 Il s'en allait riant des courants d'air

Davy, Davy Crockett, l'homme qui n'a jamais froid

Quand les Peaux-Rouges demandèrent la paix
Davy serra la main qu'ils tendaient
Avec les chefs il fuma le calumet
Mais sans rien boire, pas même un verre de lait

Davy, Davy Crockett, l'homme qui n'a jamais soif

On l'présenta pour les élections
Et ses discours remuaient l'opinion
Il était là dans toutes les réunions
La tête froide malgré son émotion

Davy, Davy Crockett, l'homme qui n'a jamais chaud

C'était un homme qui s'appelait Davy
Tout le monde ici se souvient de lui
Face au danger, à la peur, à la nuit
Face au devoir, à la mort, à la vie.

Davy, Davy Crockett, l'homme qui n'a jamais fui.

Aucun commentaire: