Rechercher dans ce blog

vendredi 3 juillet 2015

Je m’ennuie. Poéme.


Je m’ennuie.

Pourtant, tant de gens,
malgré tout mes efforts à l’égard d'indigents,
je me trouve indulgent.
De sotte idée, d'intelligence,
je l'ai pensé, qu'elle soit fragrance.
 Errance et souffrance.
Le chemin que je prends me parais outrance.
Mais de rien, je retirerais que cette magnificence,
dont peu d'homme se concerte de cette obligeance.
Je tire ma révérence, avec obédience
et peu d'importance à mon irrévérence.
Je vous aime par importance.
Enfance.

D.M




nice

Aucun commentaire: