Rechercher dans ce blog

jeudi 18 juin 2015

DOSSIER CROTTES

Où sont-elles ?

Allez ! Avouez que même si vous râlez quand votre voiture a été joliment tagué (ou colombiné) par un pigeon, on ne marche pas dedans tous les deux pas. Alors où sont elles passées !?
 
Et oui, dans la nature tous se recycle, même et surtout les crottes.
 
Les lapins n'en perdent pas une miette. Comme ils digèrent mal leur repas la première fois, il mangent leurs caecotrophes à peine expulsées.

Et oui, le recyclage caca fait recette chez les animaux. Pas question d'en oublier dans un petit coin de nature. Et heureusement sinon, on pourrait plus faire deux pas sans se dire que cela porte bonheur.

Les premiers à arriver au festin, sont les insectes. Les vers et les mouches se régalent de ce met pestilentiel. On peut compter jusqu'à 600 larves dans un kilo de crottes.

Les bousiers, champion toutes catégories en matière de recyclage, remplissent leur terrier de bouses récoltées dans les champs. Ils s'en nourrissent et pondent leurs œufs dedans, bien au chaud.
 
 
L'hippopotame utilise ses excréments comme crème solaire. Et oui, il évite ainsi les brûlures du soleil.

Les plantes aussi utilisent le filon recyclage ! Les fientes des oiseaux apportent de l'engrais mais aussi assurent le transport de leurs graines.

Ce système est tellement efficace, qu'une crotte d'éléphant peut être mangée et dispersée en 24 heures.

Mais les hommes n'ont rien à leur envié !

Depuis toujours, ils se servent de bouses séchées pour isoler les murs des maisons, enrichir le jardin (engrais) ou allumer le feu.

Au États-Unis, la ville de San Francisco étudie un système de chauffage dont le carburant serait les crottes de chien ramassées sur les trottoirs.

Aujourd'hui, il existe du papier et du café fabriqué à partir de crottes animales. Le café ramassé dans les crottes du luwak (sorte de blaireau d'Asie) est le plus cher du monde. 50 euros la tasse. (Je sens que votre prochain café ne va plus avoir le même goût !).
 
 
On y échappe pour les produits de beauté. Mais dans l'antiquité on se servait de fiente comme shampoing décolorant. Et En France jusqu'au 19ème siècle, on s'en servait de médicament (en application sur la peau ou à avalées). On l'a échappé belle.

Oui la nature est bien faite. Avec elle, rien n'est perdu, rien ne pollue.

 

Jolis noms

Je partais cheminer en forêt quand je faillis mettre le pied sur des moquettes. Non, non, je vous assure que je ne l'ai pas fumée ! Il y avait bien des moquettes" dans la forêt. Un chevreuil était passé par là, pas de doute.
 
 
En continuant mon chemin je croisais des fumées. Stop ! Pas la peine d'appeler les pompiers, il ferait peur au cerf caché dans un coin.
 
 
 Prêt de la rivière je trouvais des épreintes de loutre bien sûr. Non, je n'ai pas fait de faute, même si en cherchant bien j'aurais sûrement trouver ces empreintes.
 
 
Vous ne voyez pas de quoi je parle ! Vais je vous aide.

Dans une grotte où des chauves-souris passaient leur nuit (je veux dire leur jour), j'ai trouvé du guano.
 
 
 Me rapprochant de la ferme, j'ai failli marcher dans du crottin de cheval, puis dans de la bouse de vache. Et bien entendu, je remarquais des fientes près du poulailler.
 
 
Ras le bol ! Je retourne en ville. Je décide de m'installer sur un banc mais pas de chance il est couvert de colombines. Normal, les pigeons en ville cela pullulent !
 
 
Allez, je ne me plains pas, j'aurais pu tomber dans un coprolithe. Mais heureusement pour moi les dinosaures se sont éteints depuis longtemps.
 
 
Belle Balade, Non ?
 
 
LE PAPIER TOILETTE

"On a tendance à oublier ces petits détails qui font notre histoire..." Et moi j'adore ces petits détails, souvent inutile. Quoi que ! Il pourrait peut être vous être utile lors d'un jeu TV.

Mais revenons-en à notre papier toilette.

Vous êtes vous jamais demandé depuis quand, on utilisait le papier toilette ? C'est important ! Avant on utilisait des feuilles (gare aux orties), de l'herbe (plutôt fin), une éponge (fallait la laver), du papier journal (un peu rêche) ou les doigts (quand on avait rien sous "la main").

Alors ayez une pensée pour Joseph Gayetty, un américain, qui a inventé les feuilles de papier toilettes ! En 1857, elles étaient vendues en tas de 500 feuilles rectangulaire. Les rouleaux ne sont apparus que 20 ans plus tard.
 
 
Mais, au départ, seul les riches pouvait s'offrir ces feuilles de luxe. Heureusement, cette petite feuille finira par s'imposer dans les années 60, dans tout bon petit coin qui se respect.
 

Aucun commentaire: